Bannière FCA

Les taux bas dont bénéficient particuliers et professionnels impactent l’activité des courtiers PresseTaux

Vous souhaitez en savoir + sur ce réseau ?
Je reçois ma plaquette gratuite
PresseTaux
Franchise PresseTaux
© FranchiseY

Les taux bas incitent les particuliers et les professionnels à générer des économies via le regroupement de crédits, le rachat de prêt ou encore les investissements immobiliers et matériels. Les économies réalisées lors des acquisitions sont telles qu’elles financent même parfois des projets de rénovation. Les taux bas actuels impactent directement l’activité des courtiers en crédit négocié de PresseTaux. Par exemple, “les demandes de rachat de crédits ont repris de la vigueur ces deux derniers mois, alors que l’on pensait que cette activité allait s’essouffler l’année dernière", compare ainsi Christophe Lamand, courtier PresseTaux à Douai (59).   “Les derniers indécis se sont même manifestés ! J’entends par là ceux qui n’avaient pas osé franchir le pas jusqu’à présent, pensant qu’un rachat de prêt pouvait être risqué ou trop complexe à effectuer. Finalement, poussés par les retours positifs et les recommandations de leurs entourages, ils sont quand même venus nous voir.”
 
Johan Carré, courtier PresseTaux à Cambrai (59), explique : “Pour notre activité, les taux très bas, comme ceux que nous connaissons actuellement, nous permettent d’avoir à nouveau des demandes de rachat de prêt, ainsi que quelques demandes de financement pour des investissement locatifs.”
Et cela se traduit par un surcroît d’activité liée à ce type de demande : “de 30 à 40 % de plus que la normale”.
Eric Bossaert, également courtier PresseTaux à Cambrai (59), l’affirme : il observe “une augmentation du nombre de rachats de crédits”.

Cédric Leroy, courtier PresseTaux à Sannois (95) rappelle qu’en 2015, “les rachats de prêt représentaient une part importante de notre activité du fait des taux historiquement bas.” À la différence que cette année, “même des crédits contractés l’année dernière peuvent être rachetés et générer un gain non négligeable”, précise-t-il.

“Les taux bas et la reconduction du dispositif Pinel pour 2017 encouragent également les investisseurs à se lancer dans des opérations immobilières.” Au final, ce sont davantage de “dossiers de rachats de crédits et d’investissements locatifs” qui s’ajoutent aux habituels dossiers d’acquisition, “ce qui confirme le dynamisme du marché de l’immobilier et du secteur du courtage en crédit”.
 
Jean-Philippe Journet, courtier PresseTaux à Caudry (59), évoque quant à lui un “gros impact” des taux bas sur son activité. “Les clients se manifestent davantage, les médias y sont pour quelque chose”, poursuit-il. De son côté, Carine Pradelles, courtier PresseTaux à Montpellier (34), constate aussi que les taux bas entraînent “un regain des projets d’investissement et des rachats de prêt de la part des particuliers et des professionnels”.
 
Car en effet, les professionnels bénéficient aussi des taux bas actuels. “L’accès à l’investissement immobilier ou matériel est facilité. Certains prêts professionnels deviennent intéressants à racheter malgré des pénalités plus importantes que pour les rachats de prêt des particuliers. Ce qui n’était pas le cas auparavant”, analyse ainsi Carine Pradelles.
 
Gregory Willay, courtier PresseTaux à Valenciennes (59) avance un autre argument : “Le prêt à taux zéro dans l’ancien nécessite des travaux qui représentent au minimum 25 % du prix de l’opération, ce qui entraîne des demandes de rénovation par les professionnels du bâtiment.” Enfin, il ajoute que “les personnes renégociant leur prêt peuvent déclencher des projets (véranda, extension, rénovation, etc.) grâce à l’économie générée par le rachat de leur prêt”.

Accéder à la fiche de la franchise